"Les pérégrinations d'un paria"

Bonjour, je m'appelle Laurent, et je suis voyageur, artiste-peintre, et photographe à l'occasion. Ici vous trouverez mon univers de découverte du monde, à travers mes propres périples ou à travers ceux des autres.


Le Puy-en-Velay

  • 0

Le Puy-en-Velay

J’ai un très bon ami à moi avec qui je partage des passions mécaniques, et qui habite dans cette très jolie ville du centre de la France. Je vais donc chez lui de temps en temps. Le Puy-en-Velay se situe au centre du département de la Haute-Loire, au sud-est de la région Auvergne. La ville est à 134 km de Lyon, 127 km de Clermont-Ferrand, 110 km de Valence et 75 km de Saint-Étienne. Autant dire loin de tout, et en même temps, au milieu de tout !

La météo y est très étonnante, car on peut passer de très fortes chaleurs amenant des orages violents à un froid hivernal digne de la haute montagne, alors que le Puy se trouve à 628 m d’altitude. On a quand même réussi à ne mesurer que 9 degrés la nuit en plein mois d’août, entre 2 orages.

Le Puy étant une ville accrochée à de nombreux flancs du massif central, elle est très vallonée, et de nombreux points remarquables dominent la ville, pour la plupart ayant un but religieux. Le patrimoine historique est remarquable, et cette ville possède encore aujourd’hui une forte influence catholique, ses habitants étant plutôt de fervents pratiquants. Des pèlerinages ainsi que des processions ont également lieu régulièrement dans cette ville. Eviter le 15 août est donc une mesure sage, sauf pour pèleriner. Par ailleurs, Le Puy-en-Velay est le point de départ de la Via Podiensis, un des itinéraires contemporains du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Parmi les points remarquables, citons la cathédrale Notre-Dame-du-Puy, le Rocher Corneille et son immense statue Notre-Dame-de-France, Le rocher et sa chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe, le sanctuaire Saint-Joseph de Bon Espoir. Certains quartiers anciens sont typiques du style médiéval.

 

 

Le rocher Corneille avec la statue de Notre-Dame de France : de la plateforme on a une belle vue sur les toits rouges de la ville. Le rocher est surmonté d’une statue de la Vierge Marie, qui mesure plus de 16 mètres et pèse 110 tonnes, peinte en rouge.  Son piédestal en pierre pèse 680 tonnes et son revêtement en fer, 45 tonnes. Elle fut érigée en 1860 avec la fonte du fer de 213 canons venant de la prise de Sébastopol par le général Pélissier en 1855, pendant la guerre de Crimée, et offerts par Napoléon III à l’évêque du Puy. La statue culmine à 757 mètres d’altitude.

Autres articles relatifs


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigation